Frédéric Lecloux est photographe et écrivain. Il est né en 1972 à Bruxelles en Belgique et vit en France, dans la Drôme. Son écriture photographique, tout en lenteur et poésie obsessionnelles, marie portraits en intérieur, objets du quotidiens et paysages, que ce soit sur les routes de Nicolas Bouvier, dans un Népal en pleine mutation ou aux prises avec ses propres souvenirs. Son travail est distribué par l’Agence VU’.
Aux éditions Le Bec en l’air, il est l’auteur de L’Usure du monde. Hommage à Nicolas Bouvier (2008), Le Simulacre du printemps (avec un texte d’Ingrid Thobois, coll. Collatéral, 2008), Brumes à venir. À la recherche de la Belgique (2012), Lit national (avec un texte de Joy Sorman, coll. Collatéral, 2013), Étonnamment étonnée (avec un texte d’Arno Bertina, 2013) et de Népal. Épiphanies du quotidien (2017).
Il est également l’auteur de Lentement vers l’Asie (récit, Glénat, 2006) et de La Grande Route par tous les temps (poésie, Éditions Arnaud Bizalion, 2017).
Il est en charge de l’examen des projets éditoriaux reçus par la maison d’édition. Il écrit régulièrement sur la photographie, notamment la postface du livre Bonne année! (Le Bec en l’air, 2017) qui rassemble les cartes de vœux de quelques grands photographes français.
En savoir plus sur Frédéric Lecloux et découvrir ses textes et son travail photographique : www.fredericlecloux.com.

Afficher tous les 9 résultats