Indisponible

Au désert.
Les familles de travailleurs migrants népalais au Qatar

25,00

Un document puissant sur la vie des travailleurs migrants au Qatar, alors que débute bientôt la Coupe du monde de football

Photographies
Frédéric Lecloux

Textes
Frédéric Lecloux et Ashmita Sapkota

Parution en novembre 2022

UGS : QATA Catégorie : Géographie : , , ,

Indisponible

Le Livre

En 2015, alors que la construction des infrastructures de la Coupe du monde de football 2022 avait démarré au Qatar, 1 500 hommes népalais quittaient chaque jour l’un des pays les plus pauvres du monde pour aller travailler à l’étranger, 20% d’entre eux émigrant vers le Qatar. Les flux financiers générés par ces travailleurs migrants représentent alors 30% du PIB du pays. Mais ce surcroît de revenus pour lequel les hommes acceptent de partir et les familles supportent leur absence, quel est son coût ? Quel coût humain, social, sociétal ? Quel coût pour les hommes partis, pour les familles restées, pour les villages, pour le tissu social, pour la nation ?

En 2016, dans trois districts du Népal parmi les plus affectés par l’exode des hommes, Frédéric Lecloux a interviewé et photographié des mères et des épouses dont les fils ou maris étaient partis travailler au Qatar. Il s’est ensuite rendu au Qatar où il est parvenu à établir le contact avec les hommes de ces familles, et à leur rendre visite dans leurs camps de travailleurs pour partager leur quotidien et rendre compte de leurs situations tragiques (violence, chaleur, solitude, suicides, alcoolisme, absence de soins et de sécurité, ségrégation, tutelle autoritaire des employeurs…).

Au Qatar, 6 500 ouvriers étrangers sont morts depuis l’attribution à ce pays de l’organisation de la Coupe du monde. Si le football en tant que sport n’est responsable ni de cette situation ni de ces morts, par l’aura mondiale dont il jouit, il a la possibilité de faire évoluer les mentalités et les comportements des états. Par la connaissance qu’il a du Népal, Frédéric Lecloux éclaire une situation indigne ayant cours dans le Golfe persique, que commente Ashmita Sapkota, chercheuse à Amnesty International.

Ce livre est publié en partenariat avec Amnesty France.

Les auteurs

Ashmita Sapkota

Ashmita Sapkota est directrice de campagne à Amnesty Nepal. Spécialiste des migrations du travail, elle a précédemment travaillé pour l’ONG népalaise de défense des droits des femmes Worec.




Frédéric Lecloux

Frédéric Lecloux est un photographe et écrivain belgo-français né en 1972 à Bruxelles et vivant dans la Drôme depuis 2001. Son travail est distribué par l’Agence VU’ depuis 2003. Issu d’un parcours autodidacte, il a obtenu le diplôme de l’École nationale supérieure de la Photographie d’Arles en 2016. Il est l’auteur d’une dizaine de livres de textes et photographies dont L’Usure du Monde (2008), Brumes à Venir (2012) et Népal. Épiphanies du Quotidien (2017), parus au Bec en l’air, maison d’édition au sein de laquelle il est également directeur de collection, ainsi que La Grande route par tous les temps, un recueil de sonnets paru chez Arnaud Bizalion en 2017. Il a coréalisé avec Valérie Cuzol, doctorante au centre Max Weber, le film Quel Côté de l’absence ? (2018). Il anime en outre un blog où paraissent des textes critiques et analytiques, traductions et entretiens sur la photographie.
Entre 2010 et 2016 il a dirigé de nombreux stages et ateliers centrés sur le questionnement des usages de la photographie, notamment à photo.circle (Népal), aux Rencontres d’Arles, et en milieu scolaire. Il accompagne désormais individuellement des auteurs en voie de professionnalisation, notamment via le mentorat de l’Agence VU’ et du Fonds Régnier pour la création.




Caractéristiques

Dimensions 24 × 32 cm
Isbn

978-2-36744-176-4

Nombre de pages

72

Langue(s)

français / anglais

Photographies

50 photographies en couleurs

Couverture

souple

Coédition

Amnesty France

Parution

2022