Bonne année

18,00

L’amitié entre quelques-uns des grands photographes français du XXe siècle révélée à travers leurs cartes de vœux.

Photographies
Édouard Boubat, Denis Brihat, Jean Dieuzaide, Robert Doisneau, Izis, Willy Ronis, Jean-Pierre Sudre

Texte
Frédéric Lecloux

UGS : BONA Catégories : ,
Effacer

Le Livre

Nous sommes au XXe siècle, avant les vœux numériques. Dans son atelier, Robert Doisneau met en scène ses petits-enfants pour adresser ses vœux à ses amis photographes. Denis Brihat, Édouard Boubat, Jean Dieuzaide, Izis, Jean-Pierre Sudre… ils sont nombreux à faire de même, à partir de tirages originaux réalisés pour l’occasion ou extraits de leurs archives.

Ces cartes de vœux, mêlant l’humour à l’imagination et révélant une belle fraternité, racontent un pan intime de l’histoire de la photographie française.

À l’initiative de Solange Brihat et de Nico Foss, qui ont reconstitué l’historique des correspondances amicales et professionnelles et ont su convaincre les ayants-droit des autres photographes de prêter leurs propres trésors, cette collection inédite est ici restituée pour la première fois.

Les auteurs

Denis Brihat

Denis Brihat est né le 16 septembre 1928, à Paris. Après un bref passage à l’école de photographie de la rue de Vaugirard, il poursuit son apprentissage sur le terrain, aux côtés de Robert Doisneau, Willy Ronis et Edouard Boubat. Il pratique un temps la photographie de reportage et d’illustration, avec essentiellement un travail réalisé en Inde, récompensé par le prix Niépce en 1957. Lassé par la vie parisienne, en quête d’un autre mode de vie, il s’installe en 1958 à Bonnieux en Provence, où il réside encore, pour se consacrer à sa recherche sur le thème de la nature sous la forme de ce qu’il va appeler des « tableaux photographiques ». Dès 1968, il introduit la couleur dans ses images d’une manière toute personnelle : il met au point une palette de couleurs à partir de procédés nommés « virages métalliques ». Il utilise par ailleurs la technique délicate du grignotage, une gravure chimique du tirage. Il ne cessera d’explorer et de perfectionner ces procédés tout au long de sa carrière. Ses photographies ont été exposées à travers le monde, et particulièrement au MoMA à New York, au musée Nicéphore-Niépce à Chalon-sur-Saône, à la galerie du Château d’Eau à Toulouse, au Palais de Tokyo à Paris, au Musée de l’Elysée à Lausanne… De nombreuses institutions en France et à l’étranger collectionnent ses photographies, dont le Center for Creative Photography en Arizona et la Maison européenne de la photographie [MEP] à Paris.



Frédéric Lecloux

Frédéric Lecloux est photographe et écrivain. Il est né en 1972 à Bruxelles en Belgique et vit en France, dans la Drôme. Son écriture photographique, tout en lenteur et poésie obsessionnelles, marie portraits en intérieur, objets du quotidiens et paysages, que ce soit sur les routes de Nicolas Bouvier, dans un Népal en pleine mutation ou aux prises avec ses propres souvenirs. Son travail est distribué par l’Agence VU’. Aux éditions Le Bec en l’air, il est l’auteur de L’Usure du monde. Hommage à Nicolas Bouvier (2008), Le Simulacre du printemps (avec un texte d’Ingrid Thobois, coll. Collatéral, 2008), Brumes à venir. À la recherche de la Belgique (2012), Lit national (avec un texte de Joy Sorman, coll. Collatéral, 2013), Étonnamment étonnée (avec un texte d’Arno Bertina, 2013) et de Népal. Épiphanies du quotidien (2017). Il est également l’auteur de Lentement vers l’Asie (récit, Glénat, 2006) et de La Grande Route par tous les temps (poésie, Éditions Arnaud Bizalion, 2017). Il est en charge de l’examen des projets éditoriaux reçus par la maison d’édition. Il écrit régulièrement sur la photographie, notamment la postface du livre Bonne année! (Le Bec en l’air, 2017) qui rassemble les cartes de vœux de quelques grands photographes français. En savoir plus sur Frédéric Lecloux et découvrir ses textes et son travail photographique : www.fredericlecloux.com.



Izis

Jean Dieuzaide

Jean-Pierre Sudre

Robert Doisneau

Willy Ronis

Caractéristiques

Dimensions 16.5 × 22 cm
Isbn

978-2-36744-115-3

Nombre de pages

96

Langue(s)

français

Couverture

cartonnée

Photographies

60 photographies noir et blanc

Parution

2017

Sous-titre

Les cartes de vœux des grands photographes

Édition limitée

À côté de l’édition standard de ce livre, un tirage de tête exceptionnel est proposé.
Il se compose d’un livre numéroté accompagné d’un tirage original de Denis Brihat.

Tirage argentique noir et blanc enrichi d’une gravure photographique (grignotage), au format 13,5 cm x 9,5 cm.
L’image est légendée « 2002, Villandry ».
Chaque tirage a été réalisé alors par Denis Brihat, est marqué d’un poinçon D.B. et est signé au dos.
35 exemplaires sont disponibles.
9 exemplaires hors commerce existent également.


Tirage de tête de Denis Brihat accompagnant l’édition limitée du livre Bonne année !

Revue de presse

Consulter la revue de presse de ce livre.