Auteur photographe indépendant, Franck Pourcel vit à Marseille. Il questionne les rapports que l’homme entretient avec son territoire. Son travail photographique, en noir et blanc ou en couleurs, allie regard documentaire et création artistique contemporaine. Ses photographies sont régulièrement exposées en France (notamment aux Rencontres d'Arles, à l'abbaye de Montmajour en 2013) et à l’étranger. Elles ont intégré les collections de la Bibliothèque nationale de France, de la Maison européenne de la photographie, du Fonds régional d’art contemporain (Frac) Provence-Alpes-Côte d’Azur, des Archives départementales des Bouches-du-Rhône, du Musée Ziem à Martigues, du Centre méditerranéen de la Photographie de Bastia, de l’Artothèque de Cherbourg, du Musée de la Camargue, du Muséon Arlaten..., et font également partie de collections privées.
Franck Pourcel a été lauréat de plusieurs prix et a obtenu diverses bourses de soutien à l’édition, à la création et à la recherche, comme la bourse de la mission du patrimoine ethnologique du ministère de la Culture.
Il est l’auteur de nombreux livres aux éditions Le Bec en l'air dont notamment Comme un souffle de poussière (2015) ; Ulysse ou les constellations, texte de Gilles Mora (2013) ; Au crépuscule (2009) ; Vous qui tuez le temps, texte de Jean-Pierre Ostende (2006) ; La Petite Mer des oubliés. Étang de Berre paradoxe méditerranéen, texte de Jean-Louis Fabiani (2006) ; Néoruraux, vivre autrement, textes d’Anne Attané et Katrin Langewiesche (2004).

7 résultats affichés