Indisponible

Moscou 1994

35,00

Des photographies inédites sur la Russie post-soviétique où flottait l’espoir d’un monde meilleur et pacifié

Photographies
Franck Pourcel

Textes
Franck Pourcel, Jean Radvanyi

En librairie septembre 2022

UGS : MOSC Catégorie :

Indisponible

Le Livre

La série « Moscou 1994 » marque les débuts en photographie de Franck Pourcel. Influencé par la Street Photography américaine, il révèle dans les rues moscovites une écriture déjà fortement personnelle et une empathie pour les sujets qu’il photographie, qu’ils soient humains ou paysagers. Ses images témoignent d’un pan de l’histoire contemporaine de la Russie, juste après la perestroïka, et renvoient l’image d’une société et d’une ville en pleins bouleversements. Près de 30 ans après ce voyage fondateur, entre documentaire et poésie du quotidien, les photographies de Franck Pourcel montrent avec subtilité la globalisation du monde déjà en marche. Leur confrontation avec la récente et tragique actualité mesure les espoirs déçus de tout un peuple qui croyait alors en un monde meilleur.

Extrait du texte de Franck Pourcel :
« La chute du bloc soviétique entraîne la libéralisation économique du régime totalitaire, collectivisé et planifié qu’était l’URSS. Elle se poursuit sans interruption depuis 1990. C’est l’année de mon entrée à l’école d’Aubagne. Je découvre la photographie en même temps que le monde dans lequel je vis. Tout paraissait si lointain devant le poste de télévision de mes parents, à Sénas, dans le nord des Bouches-du-Rhône. Tout devient désormais accessible. Découvrir le monde, le raconter. Devenir un baroudeur et voyager. En ce mois de septembre 1994, je pars en autostop jusqu’à Paris, je trouve un bus pour Amsterdam puis pour Berlin, un troisième pour Varsovie. Un dernier bus de travailleurs émigrés me conduira à Minsk en Biélorussie. J’arrive enfin en gare de Belorusskaya, à Moscou, en train. La ville s’ouvre et s’offre à moi. Je suis dans ce moment charnière entre le monde d’avant et le monde d’après. Cet « en même temps » que Serge Daney définit comme étant « le temps même de l’émotion ».
Je parcours sans relâche la ville et ses quartiers, les marchés, les sorties de métro, les magasins, les monuments, les rues et je regarde les habitants. Tout m’est familier et en même temps me semble différent. Une partie d’échecs se joue dans le banya de Moscou. Les pièces du jeu comme les hommes sont immenses. Tout est démesuré dans un pays qui a la dimension d’un continent. Cette partie d’échecs révèle les tensions politiques de la Russie et fait résonner cet entre-deux. Sommes-nous face à des émergences ou à des survivances ? Est-ce la fin du communisme et le début du capitalisme ? Telles sont les questions que je me pose alors. Espoirs et désenchantements se lisent sur les mêmes visages fermés. L’Occident apparaît pour la première fois sur les murs à travers ses emblématiques publicités américaines : Coca-Cola, Marlboro, et surtout McDonald’s dont j’assiste à l’ouverture du premier restaurant dans le centre de la capitale. Dans l’insouciance et avec intuition, je photographie. Il y a comme un rendez-vous des mémoires, celles passées de vies brisées par l’enfer stalinien et celles en devenir de ce qui sera bientôt l’instauration de nouvelles dictatures. Mais en ce mois de septembre 1994 aux jours incertains, il reste l’utopie d’un monde meilleur. »

Les auteurs

Franck Pourcel

Auteur photographe indépendant, Franck Pourcel vit à Marseille. Il questionne les rapports que l’homme entretient avec son territoire. Son travail photographique, en noir et blanc ou en couleurs, allie regard documentaire et création artistique contemporaine. Ses photographies sont régulièrement exposées en France (notamment aux Rencontres d'Arles, à l'abbaye de Montmajour en 2013) et à l’étranger. Elles ont intégré les collections de la Bibliothèque nationale de France, de la Maison européenne de la photographie, du Fonds régional d’art contemporain (Frac) Provence-Alpes-Côte d’Azur, des Archives départementales des Bouches-du-Rhône, du Musée Ziem à Martigues, du Centre méditerranéen de la Photographie de Bastia, de l’Artothèque de Cherbourg, du Musée de la Camargue, du Muséon Arlaten..., et font également partie de collections privées. Franck Pourcel a été lauréat de plusieurs prix et a obtenu diverses bourses de soutien à l’édition, à la création et à la recherche, comme la bourse de la mission du patrimoine ethnologique du ministère de la Culture. Il est l’auteur de nombreux livres aux éditions Le Bec en l'air dont notamment Comme un souffle de poussière (2015) ; Ulysse ou les constellations, texte de Gilles Mora (2013) ; Au crépuscule (2009) ; Vous qui tuez le temps, texte de Jean-Pierre Ostende (2006) ; La Petite Mer des oubliés. Étang de Berre paradoxe méditerranéen, texte de Jean-Louis Fabiani (2006) ; Néoruraux, vivre autrement, textes d’Anne Attané et Katrin Langewiesche (2004).


Jean Radvanyi

Petit-fils d'Anna Seghers, né en 1949, Jean Radvanyi est un géographe français, professeur émérite de géographie de la Russie à l'Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco), spécialiste du Caucase, de la Russie et de l'espace post-soviétique. Agrégé de l'Université (géographie), diplômé de Russe à l'Inalco, docteur d’État en Géographie (1985), Jean Radvanyi a été directeur du Centre franco-russe de recherches en sciences humaines et sociales de Moscou de 2008 à 2021. Un de ses axes de recherche est le cinéma soviétique et post-soviétique. Il est directeur artistique de l'association Rivages Russie Événements qui organise le Festival de cinéma russe de Paris. Il est l'auteur de nombreux livres parmi lesquels La Russie entre peurs et défis (coécrit avec Marlène Laruelle, Armand Colin, 2016) ; Retour d'une autre Russie. Une plongée dans le pays de Poutine (Le Bord de l'eau, 2013) ; Atlas géopolitique du Caucase (avec Nicolas Beroutchachvili, Autrement, 2010) ; La Russie entre deux mondes (avec Gérard Wild, La Documentation française, 2005)… Il a par ailleurs codirigé entre 2006 et 2009 l'Atlas du Monde diplomatique (Armand Colin).


Caractéristiques

Dimensions 16,5 × 22,5 cm
Isbn

978-2-36744-173-3

Nombre de pages

112

Langue(s)

français

Photographies

60 photographies noir et blanc

Couverture

souple

Parution

2022