Ergy Landau.
Une vie de photographe 1896-1967

36,00

La découverte de l’œuvre d’une photographe du XXe siècle injustement oubliée

Photographies
Ergy Landau

Textes
Laurence Le Guen, David Martens, Kathleen Grosset

UGS : ERGY Catégories : , Géographie :

Le Livre

Femme photographe, immigrée juive hongroise dans le Paris des années 1920 : voilà une situation qui ne prédestinait sans doute pas Ergy Landau à une postérité éclatante. L’histoire n’a pas fait mentir le destin, à l’évidence. C’est que le paysage photographique de l’époque est dominé par les hommes, et la diaspora artistique hongroise n’y fait pas exception. László Moholy-Nagy, André Kertész, Robert Capa ou Brassaï ont leur place dans toutes les histoires de la photographie, alors que les noms de Nora Dumas, Ylla, Alexandra Kinga Fekete, Suzanna Nagy ou Krisztina Sardi, comme celui d’Ergy Landau, en restent majoritairement absents.
La présente monographie entend combler cette lacune en mettant en lumière la trajectoire à la fois singulière et à bien des égards exemplaire d’Ergy Landau. Laurence Le Guen, docteur en littérature française et grande connaisseuse de l’œuvre de la photographe, et David Martens, professeur de littérature française à Louvain en Belgique et spécialiste du rapport entre littérature et photographie, éclairent le corpus d’images d’une étude à la fois approfondie et accessible, issue de patientes recherches documentaires et historiques, retraçant le chemin d’Ergy Landau et le contexte de l’époque.

L’ouvrage propose un parcours à la fois biographique et thématique dans l’œuvre d’Ergy Landau à travers une large sélection de photographies et de nombreuses reproductions de documents provenant des archives de la photographe – négatifs, planches contacts, correspondances, carnets de travail, publications dans la presse, livres pour enfants… – , la majeure partie étant publiée ici pour la première fois. Cette monographie rétablit ainsi Ergy Landau à sa juste place dans l’histoire de la photographie du XXe siècle, tout en contribuant à la reconnaissance du rôle décisif des femmes dans l’histoire de la photographie.

Ce livre paraît à l’occasion de l’exposition «Ergy Landau, 1896-1967» à la Maison de la Photographie Robert Doisneau (Gentilly), du 23 sept. 2022 au 8 janv. 2023.

Les auteurs

David Martens

Professeur de littérature française à l’université de Louvain (KU Leuven), David Martens a dirigé pendant huit ans la revue Interférences littéraires avant de devenir l’un des rédacteurs en chef de la revue Histoires littéraires. Il est en outre le fondateur et l’un des coordinateurs du site Littératures : modes d’emploi (www.litteraturesmodesdemploi.org), consacré à l’exposition de la littérature et du livre. Il dirige le réseau international RIMELL (Recherches interdisciplinaires sur la muséalisation et l’exposition de la littérature et du livre), au sein duquel il conduit actuellement, en collaboration avec Olivier Lugon, une enquête sur l’exposition du livre de photographies. Ses travaux portent sur les relations entre littérature et photographie, notamment sur les photographies d’écrivains et le genre du portrait de pays – genre qu’il a identifié et autour duquel il coordonne un projet de recherches international financé par le FWO (Fonds de la recherche scientifique flamand). Il a été commissaire de plusieurs expositions, notamment de Pays de papier. Les livres de voyage, au Musée de la photographie à Charleroi en 2019.


Ergy Landau

Née en 1896 à Budapest, Ergy Landau quitte la Hongrie d’abord pour Vienne en 1918 puis pour Paris, où elle ouvre son studio photographique en 1923. Elle répond alors à des commandes nombreuses et diversifiées. C’est chez elle que Nora Dumas ou Ylla commenceront leur carrière. C’est aussi elle qui présentera Robert Doisneau à Charles Rado, fondateur de l’agence Rapho, dont elle est avec Brassaï une des membres des premières heures et à laquelle elle est toujours restée attachée. Ainsi, jusqu’aux années 1950, Ergy Landau tient une place importante sur la scène photographique en France. Ses images sont régulièrement publiées dans les magazines d’actualités, la presse féminine ou les publications pour enfants qu'elle affectionne particulièrement… Excellente technicienne, d’abord attirée par le pictorialisme puis par les expérimentations formelles de la Nouvelle Vision promue par Moholy-Nagy, elle affirme bientôt un style plus personnel. Ses images témoignent d’un sens précis de la composition, d’un attrait pour les visages et les corps, ainsi que d’une maîtrise des jeux d’ombre et de lumière. À sa mort en 1967, sans héritier pour mettre en valeur son œuvre, Ergy Landau disparaît du paysage photographique, et ce malgré une exposition en 1988 au Musée Nicéphore Niépce de Chalon-sur-Saône à l’initiative de Raymond Grosset, alors directeur de l’agence Rapho.


Kathleen Grosset

Née en 1954, journaliste depuis 1973, Kathleen Grosset a fait toute sa carrière (1973-2010) au sein de l’agence de presse photographique Rapho qu’elle a dirigée à partir de 1990 et à laquelle a appartenu Ergy Landau jusqu'à sa mort. À ce titre, Kathleen Grosset gère une importante partie des archives de la photographe qu'elle a bien connue. Membre de l’association Les Amis d’Ergy Landau, elle est également présidente du Conseil de déontologie journalistique et de médiation (CDJM) depuis 2021.


Laurence Le Guen

Auteure d’une thèse sur les ouvrages photographiques pour enfants, commissaire d’exposition, Laurence Le Guen est chercheuse associée au laboratoire du Cellam à l’université de Rennes-2 et professeure de lettres. Elle anime le site miniphlit.hypothèses.org, dédié à la photo-littérature, et publie des comptes rendus d’expositions sur le site Littératures : modes d’emploi. Ses publications récentes sont consacrées aux livres inachevés de Robert Doisneau, à la collaboration entre Jacques Prévert et la photographe Ylla et aux ouvrages du couple Suzi Pilet-Alexis Peiry. Présidente de l’association Les Amis d’Ergy Landau, elle œuvre sans relâche pour la reconnaissance du travail de la photographe et s'est plongée dans ses archives depuis plusieurs années, menant un véritable travail d'enquête biographique.


Caractéristiques

Dimensions 20 × 25 cm
Isbn

978-2-36744-163-4

Nombre de pages

128

Langue(s)

français

Photographies

130 images et documents en couleurs et en noir et blanc

Couverture

cartonnée

Parution

2022

Revue de presse

Consultez la revue de presse en ligne par ici.