Joan Fontcuberta est né à Barcelone en 1955. Hormis son travail d’artiste visuel orienté vers le champ de la photographie, il développe une activité plurielle comme enseignant, critique, commissaire d’exposition et historien.
Après des études en sciences de l’information, il travaille dans le journalisme et la publicité, et entre 1978 et 1986 enseigne à l’École de beaux-arts de Barcelone. Il sera ensuite professeur invité dans différents centres et universités en Europe et aux États-Unis. Dès lors, à travers la manipulation de l’image photographique, il développe une œuvre qui s’interroge sur les effets du réel et la capacité de vérité produits par l’image technologique. Dans une volonté de dénonciation des discours autoritaires dans le contexte de l’information, il démonte, à travers différentes séries – Herbarium, Fauna, Spoutnik, Les Sirènes de Digne, Miracles et cie… – le langage propre aux disciplines de la science, de l’information et autres vecteurs de la connaissance.
Il collabore régulièrement à des publications consacrées à l’art et à l’image. En 1980, il est cofondateur de la revue Photovision, qu’il dirige jusqu’en 2002. Chercheur en histoire de la photographie espagnole du xxe siècle, il collabore avec des institutions comme le ministère de la Culture en tant que commissaire de nombreuses expositions. Il a publié plusieurs ouvrages consacrés à l’histoire, l’esthétique et la pédagogie de la photographie. Entre autres distinctions pour l’ensemble de son activité photographique, il reçoit la médaille David Octavious Hill de la Fotografisches Akademie GDL en Allemagne en 1988 et il est fait Chevalier de l’ordre des arts et des lettres par le ministère de la Culture français en 1994. En 1998, il reçoit le Premio Nacional de Fotografía décerné par le ministère de la Culture espagnol et en 2011 le Prix national de culture en arts visuels du gouvernement catalan. Enfin, il est lauréat du prix Hasselblad en 2013.

1 résultat affiché