Alain Gualina  a consacré les premières années de son parcours photographique à une production principalement axée sur le bassin méditerranéen. Les paysages en noir et blanc y alternent avec des reportages sur le quotidien des femmes et des hommes de l’Italie du Sud. Ces années sont ponctuées de séjours en Inde et au Népal où il entame un travail sur les enfants et sur l’usage de l’eau.
Sa recherche de nouvelles voies le conduira, de 1981 à 1995, à utiliser l’émulsion instantanée Polaroïd pour une série de photographies.
Le travail d’Alain Gualina a été exposé aux Rencontres internationales de la photographie d’Arles. Ses œuvres se trouvent dans diverses collections : musée Cantini à Marseille, Château d’eau à Toulouse, musée de la Photographie de Chalon-sur-Saône, Fondation nationale de la photographie, Bibliothèque nationale et Fonds national d’art contemporain, collection du musée d’Art moderne…

1 résultat affiché