Numéro d’écrou 362573

14,90

« Et nous deux, donc, pour regarder tout ça, le cul sur le remblai de l’autoroute qui disparaît – mais ce n’est pas un livre d’amour hein, une aventure, attention ; Ahmed était bien fou. »

Texte
Arno Bertina

Photographies
Anissa Michalon

UGS : ECRO Catégorie : Géographie : , , ,

Le Livre

Idriss, un sans-papiers malien, raconte la naissance de son amitié avec Ahmed. Clandestins et dans l’impossibilité de retourner chez eux, ils sont tous deux enfermés dehors ; leurs promenades dominicales, entre Montreuil, Créteil, et Boissy-Saint-Léger, rendent leur solitude plus palpable encore. Les émotions qu’ils taisent tournent en boucle jusqu’à ce qu’Ahmed déraille et soit incarcéré.

C’est à l’occasion du travail qu’elle a mené sur la communauté malienne de Montreuil, que la photographe Anissa Michalon a fait la connaissance d’Idriss, un jeune homme arrivé en France à l’âge de vingt ans. Écrivant un court roman à partir de ces images, Arno Bertina a voulu souligner ce qui, dans cette vie, renvoie aux pressions qui s’exercent sur tous les sans-papiers et, peut-être, sur bon nombre d’immigrés d’Afrique.

Prison Admission Form Number 362573

Idriss, an illegal immigrant from Mali, relates the beginnings of his friendship with Ahmed. With no ID and unable to return to their homeland, they are both shut out. The feelings that they keep to themselves go round and round until Ahmed goes off the rails and is imprisoned.

Inspired by the photographs of Anissa Michalon, Arno Bertina wanted to emphasize in a short novel, the pressures which illegal immigrants are under, especially a large number from Africa.

Les auteurs

Anissa Michalon

Anissa Michalon est diplômée de l’École nationale supérieure de la photographie d’Arles et de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris. En 2004, elle répond à une commande de la Maison populaire sur la Ville de Montreuil passée au collectif « Des Territoires ». Avec Claire Soton, elle engage alors un travail photographique sur la migration des Maliens Soninké en France, en collaboration avec les résidents d’un foyer originaires de Bada, un village malien situé dans la région de Kayes. Lauréates du programme Villa Médicis hors les murs en 2006 [AFAA], elles ont depuis cette date longuement séjourné à Bada et à Bamako dans les familles des migrants rencontrés à Montreuil. À ce jour, leur travail a fait l’objet de sept expositions, en France et au Mali.


Arno Bertina

Arno Bertina est l’auteur de deux romans aux éditions Actes Sud, Le Dehors ou la migration des truites [2001] et Appoggio [2003], d’un récit paru sous le pseudonyme de Pietro di Vaglio, La Déconfite gigantale du sérieux [Lignes, 2004], et d’une fiction biographique consacrée à Johnny Cash, J’ai appris à ne pas rire du démon [Naïve, 2006]. Aux Éditions Verticales, il a publié un roman foisonnant, Anima motrix [2006], un récit, Ma solitude s’appelle Brando [2009], un roman picaresque, Je suis une aventure [2012] et un grand roman sur le monde du travail, Des châteaux qui brûlent (2017). Aux éditions Le Bec en l’air, il est l’auteur de La Borne SOS 77 [coll.  Collatéral , 2009] avec le photographe Ludovic Michaux, Numéro d’écrou 362573 [coll. Collatéral, 2013] avec la photographe Anissa Michalon, Détroits avec le photographe Sébastien Sindeu [2012] et Étonnamment étonnée avec le photographe Frédéric Lecloux [2013].


Caractéristiques

Poids 0.2 kg
Dimensions 13 × 20 cm
Isbn

978-2-916073-98-9

Nombre de pages

120

Couverture

souple

Photographies

20 photographies en couleurs et en noir et blanc

Parution

2013

Revue de presse

Télécharger la revue de presse de ce livre au format pdf.