Née en 1953 à Port-au-Prince, Yanick Lahens étudie les lettres à Paris avant de rentrer en Haïti en 1977, où elle enseigne la littérature à l’université jusqu’en 1995. Elle intègre la direction du projet de La route de l’esclave, qui s’intéresse à la problématique de l’esclavage à travers les sciences et les arts. À la même époque, elle devient membre du comité de rédaction de la revue Chemins Critiques, qui a représenté un moment important de la réflexion en Haïti et dans la Caraïbe. Elle publie régulièrement dans des revues haïtiennes et étrangères et fait aujourd’hui partie de la rédaction de la revue Conjonction.
Très impliquée dans la vie associative, elle est cofondatrice de l’Association des écrivains haïtiens et soutient, notamment avec la fondation Action pour le changement qu’elle a créée, des initiatives tournées vers la jeunesse, l’éducation et la culture.
Son premier essai a paru en 1990, suivi de trois recueils de nouvelles et de six romans. Traduite dans sept langues, elle a reçu le prix Femina en 2014 pour Bain de lune, paru aux éditions Sabine Wespieser. Son roman Douces déroutes a été publié chez le même éditeur en 2018.

1 résultat affiché