Vanessa Winship est une photographe anglaise née en 1960. Après des études en cinéma et photographie à l’école Polytechnic of Central London, Vanessa Winship commence par enseigner la photographie à Londres. Elle travaille ensuite pour le National Science Museum et devient photographe indépendante. Elle rejoint l’Agence Vu’ en 2005 et partage son temps entre le Royaume-Uni et les Balkans où elle réalise ses premiers reportages « Schawarzes Meer » et « Sweet nothings ». Très vite, au cours de ses longs séjours dans les Balkans où elle a vécu près de 10 ans, Vanessa Winship a laissé de côté le reportage pour privilégier la frontalité des portraits. Son deuxième ouvrage, Sweet Nothings (Images En Manœuvres, 2008) proposait une série de visages d’écolières anatoliennes en uniforme, posant avec une simplicité grave et juste.
Elle est également l’auteure de She Dances on Jackson (Mack, 2013) et And Time Folds (Mack, 2018).
Ses travaux ont été exposés dans différents musées et festivals : Les Rencontres d’Arles, le Kunsthalle Museum of Contemporary Art de Rotterdam ou la Photographers’ Gallery de Londres. Sa première rétrospective s’est tenue à la Fundación Mapfre à Madrid in 2014.
Ses photographies font notamment partie des collections de la National Portrait Gallery, du Nelson-Atkins Museum et de la Fondation d’entreprise Hermès. Elle a été récompensée par deux World Press Photo et est la première femme lauréate du Prix Henri Cartier-Bresson.

1 résultat affiché