Guillaume Ribot photographie « l’humain derrière l’image ». De 2004 à 2008, il a participé aux travaux de recherches historiques sur la « Shoah par balles » en Ukraine et en Biélorussie. Ses photographies ont été publiées dans de grands journaux internationaux [Time, Paris Match, The New York Times, Le Monde…) et sont exposées dans différents musées : Mémorial de Caen, Mémorial de la Shoah, United States Holocaust Memorial Museum…
En 2008, il a publié deux livres dont Camps en France : histoire d’une déportation. Entre 2009 et 2012, il a écrit et réalisé son premier documentaire, Le Cahier de Susi, une enquête qui entremêle sa mémoire familiale à celle d’une famille juive autrichienne : les Feldsberg.

1 résultat affiché