André Steiner naît en Hongrie en 1901.
Juif, il quitte son pays pour l’Autriche lors de la promulgation des premières lois antisémites.
Il s’installe à Vienne où il étudie à l’École polytechnique pour devenir ingénieur électricien et rencontre celle qui va devenir sa femme, Lily, alors âgée de 13 ans. Après leur mariage, en 1928, ils émigrent à Paris, comme tant d’autres jeunes artistes hongrois [Brassaï, Ergy Landau, Robert Capa, Kollar, André Kertész…] qui vont bouleverser la pratique de la photographie. André ouvre un studio et commence à publier dans la presse magazine [VU puis, plus tard, Vogue ou Harper’s Bazaar…].
Champion de décathlon aux Jeux universitaires mondiaux en 1928, chef d’un réseau de résistance FTP sur la Côte d’Azur pendant la Seconde Guerre mondiale, André Steiner n’a pas cessé de multiplier les expériences. Il a abordé la photographie sous différentes facettes : des applications scientifiques à la production publicitaire, de l’abstraction photographique aux photomontages et aux travaux sur la forme nue et le mouvement. Ses recherches plastiques et esthétiques lui font rejoindre la famille des grands expérimentateurs aux côtés de Man Ray. Il est décédé à Paris en 1978.

1 résultat affiché