Le Village

25,00

Un regard à la fois empathique et sans concession sur un emblème de la reconstruction post-séisme en Haïti

Photographies
Corentin Fohlen

Texte
Yanick Lahens

Prix Maison Blanche 2017

UGS : FOHL Catégories : , , Géographie :

Le Livre

Dans le village de Morne-à-Cabri, à 20 km de Port-au-Prince, Lumane Casimir est une opération de relogement réalisée après le tremblement de terre de 2010 qui a laissé des centaines de milliers d’Haïtiens sans abri. Mais le projet, situé dans une zone désertique à l’écart de toute infrastructure, accumule les errements : retards de construction, chantier bâclé dont le délabrement a commencé avant même son achèvement, eau courante salée, électricité problématique, logements petits mais loyers élevés, utilisation de fonds suspects, corruption, échec du projet de développement…

Lumane Casimir, qui devait être exemplaire, reproduit finalement à échelle réduite les problématiques d’Haïti, face auxquelles les habitants se débrouillent pour réinventer leur quotidien.

« Il fallait l’œil de photographe averti de Corentin Fohlen et surtout cette intelligence sensible pour restituer la subtilité d’un face-à-face ou même d’un évitement réciproque qui se jouent ici depuis plus de deux siècles. »
Yanick Lahens

Les auteurs

Corentin Fohlen

Né en France en 1981, Corentin Fohlen est devenu photoreporter indépendant en 2005. Après avoir couvert l’actualité française et internationale il travaille désormais sur des sujets documentaires au long cours notamment à Haïti. Lauréat de plusieurs prix dont le World Press Photo (2011 et 2016) et le Visa d’Or du Jeune Reporter (2010), il est l’auteur de Haïti et Karnaval Jacmel (Light Motiv, 2017), et du Village (Le Bec en l’air, 2018, Prix Maison Blanche).


Yanick Lahens

Née en 1953 à Port-au-Prince, Yanick Lahens étudie les lettres à Paris avant de rentrer en Haïti en 1977, où elle enseigne la littérature à l’université jusqu’en 1995. Elle intègre la direction du projet de La route de l’esclave, qui s’intéresse à la problématique de l’esclavage à travers les sciences et les arts. À la même époque, elle devient membre du comité de rédaction de la revue Chemins Critiques, qui a représenté un moment important de la réflexion en Haïti et dans la Caraïbe. Elle publie régulièrement dans des revues haïtiennes et étrangères et fait aujourd’hui partie de la rédaction de la revue Conjonction. Très impliquée dans la vie associative, elle est cofondatrice de l’Association des écrivains haïtiens et soutient, notamment avec la fondation Action pour le changement qu’elle a créée, des initiatives tournées vers la jeunesse, l’éducation et la culture. Son premier essai a paru en 1990, suivi de trois recueils de nouvelles et de six romans. Traduite dans sept langues, elle a reçu le prix Femina en 2014 pour Bain de lune, paru aux éditions Sabine Wespieser. Son roman Douces déroutes a été publié chez le même éditeur en 2018.


Caractéristiques

Isbn

978-2-36744-129-0

Nombre de pages

128

Langue(s)

français

Couverture

cartonnée

Photographies

60 photographies en couleurs

Parution

2018

Revue de presse

Consulter la revue de presse de ce livre.