Traces… Fragments d’une Tunisie contemporaine

16,00

Catalogue de l’exposition du MuCEM

 

Textes et commissariat de l’exposition
Thierry Fabre
Sana Tamzini

10 entretiens avec les artistes menés par
Wafa Gabsi et Mohamed Ben Soltane.

 

UGS : TRAC Catégorie : Géographie :

Le Livre

«Traces… Fragments d’une Tunisie contemporaine» est une exposition en deux volets proposée en 2015 au MuCEM, à Marseille. Elle se fait l’écho, à travers les arts visuels, d’expériences et de regards qui fondent une relation nouvelle à la Tunisie, et présente une scène artistique contemporaine tunisienne riche, variée, intense et surprenante : Ismaïl Bahri (plasticien et vidéaste), Héla Ammar (plasticienne et photographe), Fakhri el Ghezal (photographe), Souad Mani (plasticienne et vidéaste), Zied ben Romdhane (photographe), Faten Gaddes (photographe), Wassim Ghozlani (photographe), Houda Ghorbel et Wadi Mhiri  (plasticiens et vidéastes), Augustin Le Gall (photographe), ismaël (cinéaste, vidéaste et photographe).

Ce livre constitue le catalogue de cette exposition. Les œuvres y sont présentées dans une mise en page soignée, accompagnées d’un entretien qui permet de comprendre la démarche de chaque artiste et de la resituer dans son contexte de production. À côté des créations contemporaines, est montrée et publiée pour la première fois l’œuvre de celui qui fut sans doute le premier photographe tunisien au XIXe siècle, Abdelhak el Ouertani.

Extrait du texte de Thierry Fabre

«Pour moi, il y a trace dès qu’il y a expérience, c’est-à-dire renvoi à de l’autre, différance, renvoi à autre chose, etc. Donc partout où il y a de l’expérience, il y a de la trace, et il n’y a pas d’expérience sans trace», observait Jacques Derrida. Et il ajoutait : «La trace est finie […]. Une trace peut s’effacer. […] c’est pour ça qu’on veut les garder, parce qu’elles peuvent se perdre. Il appartient à la trace de pouvoir s’effacer, se perdre, s’oublier, se détruire. C’est sa finitude.»

C’est à partir de cette «finitude», de cette fragilité même de la trace dans le regard des artistes, qu’une exposition est née, loin de l’agitation des événements politiques, mais sans étrangeté non plus, ou détachement à l’égard du cours des choses. Une approche contemporaine, qui ne se confond pas avec l’actualité, mais tente plutôt d’instaurer de l’inactuel dans l’actuel.

Exposition au MuCEM en deux volets

« Fragments 1/ », du 15 mai au 28 septembre 2015

« Fragments 2/ », du 3 novembre 2015 au 29 février 2016.

 

 

Traces… Fragments of Contemporary Tunisia

Traces is the 2015 catalogue of the MuCEM museum in Marseille. It presents the work of contemporary Tunisian artists whose diverse perspectives are forging a new relationship with Tunisia, four years after the revolution. With text by Thierry Fabre and Sana Tamzini.

Les auteurs

Sana Tamzini

Sana Tamzini, née en 1975, est artiste, commissaire d’expositions, enseignante à l’École supérieure des sciences et technologies du design de Tunis depuis 2003. Elle a dirigé le Centre national d’art vivant à partir de 2011 d’où elle a été brutalement limogée en 2013. Elle est aussi présidente du Forum des associations culturelles en Tunisie. Elle est co-commissaire de l’exposition «Traces… Fragments d’une Tunisie contemporaine» présentée au MuCEM, à Marseille, de mai 2015 à février 2016.


Thierry Fabre

Essayiste, chercheur et commissaire d’expositions, Thierry Fabre est le fondateur des Rencontres d’Averroès, à Marseille. Actuel directeur du programme Méditerranée de l’IMéRA (Aix-Marseille Université), il a créé et dirigé le magazine Qantara, la revue La Pensée de Midi et la collection « Bleu » chez Actes Sud. Auteur de nombreux articles, il a été le commissaire général de l’exposition inaugurale du Mucem, « Le Noir et le Bleu. Un rêve méditerranéen », avec Anissa Bouayed en 2013.




Caractéristiques

Dimensions 19 × 29.5 cm
Isbn

978-2-36744-080-4

Nombre de pages

80

Coédition

MuCEM, Institut français de Tunis

Langue(s)

français

Couverture

souple

Photographies

60 reproductions d'œuvres

Parution

2015