Srebrenica, nuit à nuit

19,00

Prix Maison Blanche 2015

Photographies
Adrien Selbert

Texte
Roger Cohen

 

Le Livre

Le 9 juillet 1995, l’armée serbe attaque l’enclave musulmane de Srebrenica. Près de 8000 hommes seront massacrés en trois jours. En Bosnie, et dans le reste du monde, l’ancienne cité thermale devient le symbole de la barbarie en ex-Yougoslavie. Vingt ans après ce qui demeure le plus grand massacre en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale, la ville semble figée dans l’obscurité de son histoire. Une nouvelle génération erre dans ses vestiges. Elle a l’âge du génocide et fait l’expérience de ce temps indéfinissable qu’est l’après-guerre en cherchant à s’extraire de cette nuit sans fin.

C’est cette réalité que montre Adrien Selbert qui, pour accentuer la dimension symbolique, a photographié Srebenica la nuit. Cette série photographique, que le journaliste Roger Cohen (New York Times) accompagne d’un texte, a obtenu de nombreuses récompenses, dont le Prix Maison Blanche 2015.

Créé en 2010, le festival La Photographie-Marseille est une manifestation dédiée à la photographie contemporaine à Marseille. Le festival se donne comme axes forts la découverte de jeunes talents en décernant le Prix Maison Blanche, et la mise en lumière de photographes majeurs de la photographie des XXe et XXIe siècles (Martin Parr, Bernd & Hilla Becher, Robert Frank, Stephen Shore…).

 

 

Srebrenica By Night

On 9th July 1995, the Serbian army attacked Srebrenica’s Muslim ghetto. Nearly 8,000 people were massacred in three days. Twenty years on, the city’s history seems frozen in obscurity. A new generation, however, is travelling its ruins and learning as much as it can from its consequences. This series of photographs by Adrien Selvert, annotated with text by New York Times journalist Roger Cohen, has won numerous awards including the 2015 Prix Maison Blanche.

Les auteurs

Adrien Selbert

Diplômé des Beaux-Arts de Nantes et des Arts décoratifs de Paris, Adrien Selbert est photographe et réalisateur de films documentaires primés dans divers festivals (prix du meilleur Grand reportage pour Nino’s Place au FIFDH de Genève en 2009), ainsi que d’un premier film de fiction (Prince Jordan, 2019). Il travaille régulièrement en France et dans les Balkans, toujours à la croisée de la fiction et du documentaire, souvent sur les questions de l’« après » : guerre, catastrophe, tragédie, etc. En 2015, le magazine américain Lens Culture l’a désigné comme l’un des huit photographes internationaux émergents pour Srebrenica nuit à nuit, qui a reçu le Prix Maison Blanche et a fait l’objet d’un livre paru au Bec en l’air, avec un texte de Roger Cohen (The New York Times). Les Bords réels, résultat de trois ans de travail en Bosnie, a reçu le soutien de la Scam (Prix Mentor) et du Cnap. Il a également reçu le Prix des Nouvelles écritures 2020 attribué par Freelens, en partenariat avec la SAIF. Adrien Selbert est membre de l’agence VU’ (Paris). Il est un collaborateur régulier du quotidien Libération pour les pages Société et Culture.




Roger Cohen

Roger Cohen, né à Londres en 1955, est écrivain et éditorialiste pour le New York Times. Son travail de correspondant à l’étranger dans 15 pays différents lui a valu de nombreux prix. Il a couvert la guerre de Bosnie d’avril 1994 à juin 1995. Il accompagne les photographies d’Adrien Selbert dans le livre Srebenica nuit à nuit (Le Bec en l’air, 2016).


Caractéristiques

Dimensions 19 × 25 cm
Isbn

978-2-36744-091-0

Nombre de pages

88

Coédition

La Photographie_Maison Blanche

Langue(s)

français / anglais

Couverture

souple à rabats

Photographies

45 photographies en couleurs

Parution

2016