Sète#22 Gabrielle Duplantier

27,00

Sète et ses environs dans un noir et blanc intimiste et poétique

Photographies
Gabrielle Duplantier

Texte
Christian Caujolle

En librairie en mai 2022

UGS : SETE22 Catégories : ,

Le Livre

ImageSingulières est un festival de photographie documentaire créé en 2009 à Sète. Chaque année un photographe est invité à porter son regard sur la ville pour en construire peu à peu un portrait multiple, révélant autant de facettes de la photographie contemporaine.
Se sont prêtés au jeu des photographes aussi reconnus et différents qu’Anders Petersen, Bertrand Meunier, Juliana Beasley, Juan Manuel Castro Prieto, Christopher Anderson, Cédric Gerbehaye, Richard Dumas, Bieke Depoorter, puis quatre figures de la nouvelle photographie chilienne en 2016, suivis par l’Américaine Anne Rearick en 2017, Stéphane Couturier en 2018, la Britannique Vanessa Winship en 2019, Clémentine Schneidermann en 2020 et le photographe suisse Hugues de Wurstemberger en 2021. Tous ont donné naissance à une série photographique, chacune ayant fait l’objet d’un livre. Une collection remarquable et repérée, comme une leçon de photographie, montrant qu’il existe une variété d’écritures visuelles et qu’un même sujet – ici, la ville et le territoire de Sète – peut être à chaque fois réinventé.

En 2022, c’est la photographe française Gabrielle Duplantier qui a été choisie pour cette immersion à Sète. Son travail est inspiré par les territoires proches, la nature, le portrait. De prises de vues accidentées en expérimentations à la chambre noire, elle rapporte des images où la puissance des formes, souvenir d’un apprentissage de peintre, s’allie à la fragilité des figures. Mouvements suspendus, paysages organiques, instants crépusculaires, portraits habités de femmes ou d’enfants… Gabrielle Duplantier poursuit l’affirmation, inquiète et obstinée, d’un point de vue moins attaché à figer la réalité qu’à lui réclamer un droit de regard. Ses photographies sont empreintes à la fois d’une délicatesse et d’une force brutale, d’une fougue et d’une grâce – de quelque chose que la nuit dispute au démoniaque autant qu’à la candeur.

Christian Caujolle, critique et commissaire d’exposition, accompagne d’un texte ce corpus d’images.

La photographe présentera son travail au festival ImageSingulières du 26 mai au 12 juin 2022, puis à la Maison de l’image documentaire à Sète durant l’été 2022.

Les auteurs

Christian Caujolle

Christian Caujolle est critique, directeur artistique et commissaire de nombreuses expositions internationales, ancien professeur associé à l’École nationale supérieure Louis Lumière de Paris. Personnalité incontournable du monde de la photographie contemporaine, il a été responsable de la photographie au sein du quotidien Libération dans les années 1980, a été l’un des fondateurs de l’Agence VU’ en 1986 et le directeur artistique de la galerie VU’ en 1998, et l’auteur des textes de nombreux catalogues et monographies de photographes. Il est également l'auteur de Things as They Are : Photojournalism in Context since 1955, (Chris Boot, 2005), écrit à l’occasion des 50 ans du World Press Photo, livre pour lequel il a obtenu l’ICP Infinity Award en 2006, et de Circonstances particulières (Actes Sud, 2007), qui parle de son rapport intime au médium photographique. Il participe à la programmation artistique de nombreuses manifestations et festivals de photographie, dont ImageSingulières à Sète (pour lequel il écrit également chaque année les textes de la collection liée au festival et coéditée par Le Bec en l'air). Il dirige au Cambodge le festival Photo Phnom Penh qu’il a créé en 2008 et dans le cadre duquel il a découvert le travail de Philong Sovan. Depuis 2020, il est également conseiller artistique du Château d’Eau à Toulouse. -- Christian Caujolle is a critic, artistic director and curator of international exhibitions, as well as former associate professor at the École nationale supérieure Louis Lumière in Paris. A key figure in the world of contemporary photography, he was the chief photography editor at the French daily newspaper Libération in the 1980s. He is one of the founders of VU’ Agency in 1986 and became the artistic director of VU’ Gallery in 1998. He has written numerous essays for catalogues and monographs of photographers. He is also the author of Things as They Are: Photojournalism in Context since 1955 (Chris Boot, 2005), published on the occasion of the 50th anniversary of World Press Photo, for which he received the ICP Infinity Award in 2006, and Circonstances particulières (Actes Sud, 2007),in which he looks into his intimate relationship with the photographic medium. He curates several photography events and festivals, including ImageSingulières in Sète (for which he also writes the texts for the collection linked to the festival and co-published by Le Bec en l’air). He is the director of Photo Phnom Penh Festival in Cambodia, which he created in 2008 and during which he discovered the work of Philong Sovan. Since 2020, he is also the artistic advisor of the Château d’Eau in Toulouse.




Gabrielle Duplantier

Gabrielle Duplantier est une photographe française née en 1978. Après des études artistiques, elle s’investit dans la pratique de la photographie et développe un univers intimiste et poétique, dans un noir et blanc singulier. Lauréate de divers prix et concours photo, son travail fait l’objet de nombreuses expositions en France et à l’étranger. Elle a publié deux livres au éditions lamaindonne, Volta (2014), préfacé par Maylis de Kerangal, et Terres Basses (2018). Elle est représentée par la Galerie 127 (Montreuil).


Caractéristiques

Dimensions 21 × 25 cm
Isbn

978-2-36744-168-9

Nombre de pages

88

Coédition

CéTàVOIR

Langue(s)

français / anglais

Couverture

cartonnée

Photographies

46 photographies en noir et blanc

Parution

2022