Les Formes de l’ordinaire

28,00

Photographies
Alain Ceccaroli

Textes
Jean Arrouye
Pedrag Matvejevic

UGS : FORM Catégorie : Géographie : , , ,

Le Livre

Cités antiques et villes militaires, paysages ruinés par les guerres, altérés par le passage du temps ou par une certaine modernité… Alain Ceccaroli révèle des espaces chargés d’histoires, marqués par une symbolique forte.

C’est pourtant une quête de l’ordinaire que le photographe a poursuivie. Pour absorber la beauté ou la tragédie des lieux, en Bosnie, à Athènes comme à Alep, il s’est livré à une observation intense et prolongée du monde, gommant la démesure et choisissant la nuit qui révèle l’imperceptible et écarte l’anecdote.

Ses « pauses photographiques », auxquelles font écho les textes de Jean Arrouye et de Pedrag Matvejevic, ne sont pas narratives. Elles interrogent le réel et particulièrement la perception d’un glissement de lieux extraordinaires vers les « formes de l’ordinaire ».

Les auteurs

Alain Ceccaroli

Alain Ceccaroli est né au Maroc en 1945 et a toujours vécu et travaillé près de la Méditerranée. Passionné par l’observation photogra­phique de l’évolution des paysages, il mène un travail approfondi, essentiellement en noir et blanc. Ses photographies, qui jouent avec les échelles et la géométrie trompeuse des ombres, ont été notamment exposées au musée de la Photographie de Charleroi en Belgique, au musée Nicéphore-Niépce à Chalon-sur-Saône, au musée de l’Élysée à Lausanne en Suisse ou encore lors des Rencontres internationales de la photographie d’Arles. Il est l’auteur de plusieurs livres parmi lesquels Entre-deux-mondes [Actes Sud, 2001].



Jean Arrouye

Jean Arrouye est professeur émérite de l’université Aix-Marseille et sociétaire de l’Association internationale des critiques d’art. Il écrit sur la photographie, la peinture et la littérature contemporaine, ainsi que sur les relations entre textes et images. En photographie, il est l’auteur d’une centaine d’articles et des textes d’une dizaine de livres parmi lesquels Li(e)ns [photographies de Wanda Skonieczny, Filigranes] et La Montagne blanche [photographies de Bernard Plossu, musée Granet / Images en manœuvres].



Pedrag Matvejevic

Predrag Matvejevic est né en 1932 à Mostar en Bosnie-Herzégovine. Après des études de philologie romane et classique à Sarajevo et à Zagreb, il a obtenu un doctorat à la Sorbonne [esthétique comparée]. Il a dirigé la chaire de littérature française à la faculté des lettres de Zagreb, a été professeur invité à la Sorbonne nouvelle, à l’université catholique de Louvain, au Collège de France et enseigne aujourd’hui au département de langues et littératures slaves à l’université de Rome La Sapienza. Il est président du conseil de la Fondation Laboratorio Mediterraneo de Naples, vice-président international du PEN Club de Londres, membre du groupe des sages de la Commission européenne à Bruxelles, membre fondateur de l’Association Sarajevo de Paris et de Rome. Ses livres, parmi lesquels Bréviaire méditerranéen [Fayard, 1992], sont édités en plus de vingt langues et couronnés par de nombreux prix littéraires internationaux.



Caractéristiques

Poids 0.6 kg
Dimensions 21 × 25 cm
Isbn

978-2-916073-94-1

Nombre de pages

128

Couverture

souple à rabats

Photographies

85 photographies en bichromie

Parution

2012

Revue de presse

Télécharger la revue de presse de ce livre au format pdf.