Adlène Meddi est né en 1975 à El Harrach, dans la banlieue d’Alger. Journaliste-reporter depuis 1998, il a suivi des études de journalisme à Alger et de sociologie des médias à l’EHESS à Marseille. Ex-rédacteur en chef d’El Watan Week-end, il collabore depuis avec Le Point et Middle East Eye. Écrivain, il a publié trois romans noirs, dont 1994 (Barzakh, 2017 – Rivages Noir, 2018), prix Transfuge 2018 du Meilleur polar francophone. Il a coécrit avec Mélanie Matarese Jours tranquilles à Alger (éditions Riveneuve, 2016).

1 résultat affiché