Ostende au bout de l’est

19,50

Textes
Marcus Malte
Jean-Hugues Oppel
Jean-Bernard Pouy
Michel Quint
Marc Villard
Didier Daeninckx

Photographies
Cyrille Derouineau

UGS : OSTE Catégorie : Géographie :

Le Livre

« J’ai poussé un soupir silencieux et senti mes épaules
s’affaisser. S’il y avait une seule personne au monde envers
qui j’avais une dette, c’était elle.
– Pourquoi Ostende ? j’ai répété.
Je n’avais pas souvenir de les avoir jamais entendus prononcer le nom de cette ville.
France a détourné les yeux. Son regard s’est égaré quelque part, ailleurs. Cherchait-elle ses mots ?
Il s’est passé un long moment avant qu’elle me réponde.
– C’est à cause de ta mère, a-t-elle murmuré.
On aurait dit qu’elle exhalait son dernier souffle. »
Marcus Malte

Éclairée par les photographies de Cyrille Derouineau, la ville d’Ostende, en Belgique, devient le théâtre de nouvelles inédites signées par de grands noms du roman noir. Didier Daeninckx, Marcus Malte, Jean-Hugues Oppel, Jean-Bernard Pouy, Michel Quint et Marc Villard explorent avec subtilité les correspondances entre un littoral brouillé par la pluie et des personnages aux contours incertains.

Les auteurs

Cyrille Derouineau

Cyrille Derouineau, né en 1968, est photographe. De ses rencontres avec des écrivains sont nés Sur le quai avec Jean-Bernard Pouy [Terre de brume, 2002], Le Crime de Sainte-Adresse avec Didier Daeninckx [Terre de brume, 2004], Les Portes de la nuit [Eden, 2005], IntraMuros [Les éditions de l’Atelier In8, 2010] et Bairro Alto [Folies d’Encre, 2012] avec Marc Villard, Corps de ballet avec Michel Quint [Estuaire, 2006], Vues de vaches [L’Amourier éditions, 2009] avec Claude Ber. Aux éditions Le Bec en l’air, il est l’auteur des photographies d’Ostende au bout de l’Est [collection Collatéral, 2009], recueil de nouvelles signées par Didier Daeninckx, Marcus Malte, Jean-Hugues Oppel, Jean-Bernard Pouy, Michel Quint et Marc Villard et de Mortes saisons avec Marcus Malte [collection Collatéral, 2012].



Didier Daeninckx

Didier Daeninckx a fait paraître une trentaine de titres qui ancrent les intrigues du roman noir dans la réalité sociale et politique. Ses livres, publiés notamment aux Éditions Verdier ou Gallimard, sont traduits dans une vingtaine de langues. Parmi ses publications récentes figure L’Espoir en contrebande [Le Cherche midi, 2012, Prix Goncourt de la nouvelle].



Jean-Bernard Pouy

Jean-Bernard Pouy, auteur de nombreux succès et adepte de l’Oulipo, participe régulièrement à l’émission Des papous dans la tête sur France Culture. Il a reçu en 2008 le Grand prix de l’humour noir pour son œuvre.



Jean-Hugues Oppel

Jean-Claude Lepert illustre, depuis une vingtaine d’années, la plupart des travaux de Pascal Julien. Il a ainsi participé à de nombreux articles et à des catalogues d’expositions. Collectionneur de matériel photographique ancien, il a pratiqué des procédés tels que la gomme bichromatée ou le collodion humide. Étalées sur une période de trois ans, les prises de vues argentiques de Marbres. De carrières en palais ont été réalisées avec une chambre Linhof Color 4 x 5 ’’, un Mamiya RB 67, un Rolleiflex W et un reflex 24 x 36.



Marc Villard

Marc Villard, né en 1947, est écrivain mais aussi graphiste, éditeur, scénariste, dialoguiste pour le cinéma et la télévision, batteur dans un groupe de rock… Il est considéré comme l’un des meilleurs nouvellistes avec trois cents nouvelles auxquelles s’ajoutent quinze romans. Après plusieurs textes remarqués pour leur noirceur, il entre à la « Série noire » de Gallimard en 1984 avec Ballon mort avant de publier chez Rivages la plupart de ses romans et recueils de nouvelles noires. Il aime travailler avec d’autres artistes [dessinateurs de BD, photographes, peintres, écrivains…]. Au Bec en l’air il est l’auteur d’une des nouvelles policières de Ostende au bout de l’est [coll. Collatéral, 2009] et de Scènes de crime, avec Hermance Triay [coll. Collatéral] www.marcvillard.net



Marcus Malte

Marcus Malte est né en 1967 à la Seyne-sur-Mer, où il vit toujours. Son premier roman est paru en 1996. Il n’a cessé, depuis, d’écrire des histoires, noires pour la plupart, aussi bien pour les adultes que pour la jeunesse (Les Harmoniques, Gallimard Série noire, 2011 ; Garden of love, Zulma, 2007 ; De poussière et de sang, Pocket Jeunesse, 2007…). Son œuvre est récompensée par de nombreux prix littéraires. Au Bec en l’air, il est l’auteur de textes dans des recueils collectifs : Petites Agonies urbaines, 2006 ; Ostende au bout de l’est, collection Collatéral, 2009] et de Mortes saisons (avec des photographies de Cyril Derouineau, coll. Collatéral, 2012).



Michel Quint

Michel Quint a obtenu en 1989 le Grand prix de la littérature policière pour Billard à l’étage. Son célèbre roman Effroyables jardins [Joëlle Losfeld, 2000] a été adapté au cinéma par Jean Becker. Il est notamment publié par les éditions Joëlle Losfeld, Gallimard et plus récemment Héloïse d’Ormesson.



Caractéristiques

Poids 0.25 kg
Dimensions 13 × 20 cm
Isbn

978-2-916073-47-7 

Nombre de pages

132

Couverture

souple à rabats

Photographies

33 photographies en couleurs

Parution

2009

Revue de presse

Télécharger la revue de presse de ce livre au format pdf.