L’Oiseau noir perché à droite dans ma tête

30,00

Un récit autobiographique à la fois sombre et lumineux, par un des grands photographes actuels de l’intime.

Photographies et texte
Jean-Christian Bourcart

UGS : OISO Catégories : ,

Le Livre

L’oiseau noir perché à droite dans ma tête est une autobiographie qui mêle des photographies faussement disparates et des textes issus du journal intime de Jean-Christian Bourcart, photographe français qui vit aux États-Unis. Photographies et textes sont mis en dialogue, se répondant parfois directement, parfois de façon plus subjective. Ils fonctionnent comme des pierres blanches jalonnant un parcours de vie qui s’étend ici sur sept années.

Alternant fragments narratifs issus de voyages lointains (Madagascar,Japon…), reflets de vie intérieure (rêves, sentiments, pensées, fantasmes, cauchemars), regards sur la société américaine et scènes de la vie familiale ou intime, le livre témoigne de l’évolution de l’auteur dans une période de transition où il s’éloigne de sa vie sociale pour s’engager dans l’étude du chamanisme et des plantes sacrées d’Amazonie.

Traversé par une vitalité brutale autant que par une impossible recherche de réconfort et de paix, tantôt sombre et douloureux, tantôt lumineux et doux, c’est à la traversée d’un univers obstinément instable que nous convie Jean-Christian Bourcart, fidèle à son attirance pour les motifs de contradiction et de mouvement. À l’instar d’Antonin Artaud et de son théâtre de la cruauté, l’auteur cherche ici à créer « un théâtre où des images physiques violentes broient et hypnotisent la sensibilité du spectateur ». En transposant ce qui se passe dans sa propre vie, il aimerait suggérer la possibilité ineffable d’explorer – avec humour tant que faire se peut – de nouveaux territoires de l’expérience humaine, dont les limites sont trop souvent imposées par nous-même.

Jean-Christian Bourcart avait déjà publié un livre autobiographique : Sinon la mort te gagnait (Le Point du jour Éditeur, 2008).

Les auteurs

Jean-Christian Bourcart

Né à Colmar en 1960, Jean-Christian Bourcart est un photographe français. Il vit et travaille à New York depuis 1997. Après l’obtention du diplôme de l’École technique de photographie et d’audiovisuel (ETPA) de Toulouse en 1983, il suit une formation en psychologie (1985-1987) puis des études en arts plastiques, avant de se consacrer exclusivement à la photographie. Il collabore alors régulièrement avec la presse tout en développant ses recherches personnelles. Il est l’auteur de plusieurs livres, dont All About Love (Loco, Paris/Bizarre Publishing, New York, 2014), avec un texte de Nan Goldin, rassemblant ses images des lieux de sexualité dans les années 1990, Camden (Éditions Images En Manœuvres, prix Nadar 2011), Madones Infertiles (TDM Éditions, 2002), tiré de son travail dans les bordels de Francfort, ainsi que Sinon la mort te gagnait (2008), première partie d’un récit autobiographique, Forbidden City (1999), réalisé clandestinement dans les clubs échangistes de Paris et New York, et C'était cinq heures du soir (1998), tous trois parus chez Le Point du jour Éditeur. Jean-Christian Bourcart a également écrit et réalisé deux longs métrages de fictions et une quinzaine de vidéos. Son travail a été récompensé par le Prix Nadar (2011), le Prix Niépce (2010), le Prix du Jeu de paume (2007), le prix Gilles Dusein (1999), le World Press Photo (1991) et le prix Polaroïd (1984).



Caractéristiques

Dimensions 14 × 20 cm
Isbn

978-2-36744-138-2

Nombre de pages

224

Langue(s)

français

Couverture

souple, sous jaquette américaine imprimée recto/verso

Photographies

120 photographies en couleurs

Parution

2019