Équilibre instable

30,00

Le regard à la fois lucide et délicat d’un photographe tunisien exilé sur les fragilités de la jeunesse de son pays.

Photographies
Kamel Moussa

Textes
Kamel Moussa
Jean-Marc Bodson

UGS : EQUI Catégories : , , Géographie :

Le Livre

La révolution tunisienne s’est achevée laissant derrière elle un vide que les jeunes Tunisiens portent en eux. Émancipés et troublés, dans un pays tiraillé entre progressistes laïques et conservateurs religieux, leur identité est bousculée. Inscrits malgré eux dans une histoire qui les dépasse, ils se retrouvent ballottés entre le monde des incertitudes et celui des combines. Dans le sud-est du pays, les entreprises ont disparu depuis longtemps. L’économie locale, asséchée et essoufflée, a reçu le coup de grâce suite aux attentats de 2015 et 2016. Au début de la révolution, les mots d’ordre étaient ceux de dignité et de justice sociale. Désormais abandonnés à leur sort, les jeunes Tunisiens vivotent et leur désespoir est immense.

Pour tenter de comprendre ces jeunes d’aujourd’hui et celui qu’il était quelques années en arrière, avant de s’installer en Belgique pour y étudier et y vivre, le photographe Kamel Moussa interroge l’univers familier de sa ville et son pays d’origine, avec une volonté de regard neuf, pour tenter de saisir des instants qui lui ont échappé.

« Cette nouvelle société m’est à la fois étrangère et tellement familière. Comme eux, j’ai abandonné avec amertume les espoirs nés au moment de la révolution. Sans vraiment savoir si je suis à la redécouverte d’une famille, d’une Tunisie ou d’un héritage perdu, je vois à travers ces portraits une vulnérabilité, une fragilité de la jeunesse tunisienne. Des années se sont écoulées depuis mon départ vers l’Europe, mais à chaque fois que je reviens dans mon pays natal je me pose la même question : que serais-je devenu si j’étais resté ici ? »

Kamel Moussa

Ce livre rassemble 53 photographies en couleurs réalisées par Kamel Moussa dans le sud-est de la Tunisie, non loin de la frontière libyenne, auprès de jeunes qu’il a suivis dans leur vie sociale et intime. Il est accompagné par un texte de Jean-Marc Bodson, critique photo à La Libre Belgique.

 

Unstable balance

The Tunisian revolution came to an end, leaving in its wake a vacuum which has affected Tunisian youth. Emancipated and perturbed, in a country tugged between secular liberals and religious conservatives, their identity has been shaken. This book is a collection of 53 colour photographs produced by Kamel Moussa in south east Tunisia, not far from the Libyan border, observing young people in their social and personal life.

Les auteurs

Jean-Marc Bodson

Jean-Marc Bodson est photographe documentaire et critique photo à La Libre Belgique. D’autre part, il enseigne l’histoire de la photo et l’analyse de l’image à l’Ecole Supérieure de l’image « Le 75 » à Woluwé-Saint-Lambert.



Kamel Moussa

Diplômé de l’École de photographie Agnès Varda et de l’École supérieure des Arts de l’image le 75, à Bruxelles, Kamel Moussa est un photographe belgo-tunisien. Ses projets photographiques sont marqués par le style documentaire. Ses thèmes de prédilection sont l’exploration des notions d’identité et d’appartenance ainsi que la fragilité et l’ambiguïté qui caractérisent les jeunes. Il privilégie les travaux de longue durée tout en essayant de photographier les gens dans leur milieu tel qu’ils se présentent.



Caractéristiques

Dimensions 24 × 20 cm
Isbn

978-2-36744-133-7

Nombre de pages

96

Couverture

cartonnée

Coédition

Arp2 Publishing (Bruxelles)

Langue(s)

français / anglais

Parution

2018

Revue de presse

Consulter la revue de presse de ce livre.