Les Absents

35,00

Parti à la recherche des villages palestiniens disparus lors de la création d’Israël, le photographe Bruno Fert donne une autre vision, surprenante et sensible, du conflit.

Photographies
Bruno Fert

Texte
Elias Sanbar

UGS : ABSE Catégories : , Étiquettes : ,

Description

« Les Absents » — en référence aux « présents absents », catégorie légale qui désigne les Arabes israéliens ayant fui ou été expulsés de leur maison en 1948, mais résidant toujours dans les frontières de l’État d’Israël — est un voyage dans le temps, un périple aux origines de la question des réfugiés. Bruno Fert est parti sur les traces des villages et des villes palestiniens, photographiant avec une dimension à la fois documentaire et sensible les vestiges de ces localités fantômes.

Ses images, fruit d’une enquête visuelle sans précédent, sont accompagnées par un texte du grand historien et essayiste palestinien Elias Sanbar. Ensemble, ils tentent de dénouer l’histoire complexe d’un conflit géopolitique sans fin.

Ce livre est une galerie de portraits des veilleurs obstinés d’une terre vidée de ses enfants. Mais d’où vient la pesanteur de ces lieux toujours à leur place, la densité de ces images qui ne sont que « prolongements de la nature » ? De leur indéniable beauté, du tragique toujours présent dès que l’absence frappe un lieu ? Certes. Mais la force de ces images tient d’abord au fait qu’elles relèvent d’un pari aspirant non à « faire du beau » mais à répertorier quelques signes de la beauté de ce qui fut et dont ne subsistent que ces traces têtues dans le vide des lieux abandonnés. Ces photos ne montrent pas. Elles dévoilent et dotent le regard d’une capacité à comprendre. Que de fois n’avons-nous dit à ceux qui voyageaient vers cette terre, se demandant quelle documentation emporter, quels ouvrages lire, qui rencontrer, que de fois n’avons-nous dit à ces visiteurs : « Ouvrez grands vos yeux, regardez et vous saurez, regardez et vous comprendrez ». Rares sont les lieux qui offrent de telles capacités au regard, au simple et naturel travail de l’œil. L’une des forces du projet de Bruno Fert réside dans ce parti pris : se contenter de voir pour que d’autres voient. 

– Elias Sanbar

 

Les Absents

Les Absents is a journey through the origins of the refugee problem. Bruno Fert visits the traces of the Palestinian villages that were destroyed during the war of 1948, capturing documentary, yet sensitive images of these ghost towns. His visual investigation, and the accompanying texts by the great essayist Elias Sanbar, attempt to unravel the complex story of an ongoing conflict.

Les auteurs

Bruno Fert

Bruno Fert, né en 1971 à Paris, a suivi des études à l’École nationale supérieure des Arts décoratifs de Paris, puis à New York où il s’initie à la photographie avec un reportage sur la vie des sans-abris du pont de Brooklyn. Par la suite, il réalise de nombreux sujets au Moyen-Orient et en Afrique dont « Avoir 20 ans en Palestine », pour lequel il obtient la mention spéciale du jury de la Bourse du talent Kodak 2002. Son travail traite souvent d’identité et de son rapport avec l’espace géographique ou intime. L’humain y est toujours au centre même s’il n’apparaît pas toujours dans ses images. Au cœur de l’hiver 2006, il s’intéresse à nouveau aux sans-abris avec l’apparition des premières tentes-igloo dans les rues de Paris. Ce reportage est primé au World Press Photo 2007. La série « Les Absents », débutée en 2013, a reçu le soutien du Centre national des arts plastiques, elle a ensuite été distinguée par le Prix Scam-Roger Pic 2013 et le Prix Neuflize 2016. Elle a été exposée à de nombreuses reprises en France et à l’étranger.


Elias Sanbar

Elias Sanbar est né à Haïfa en 1947. Sa famille s’installe au Liban après la proclamation de l’État d’Israël. Historien, poète et essayiste, il est une figure éminente de la culture arabe et francophone qui n’a cessé d’œuvrer à une meilleure connaissance de la Palestine, investissant simultanément les champs d’action politique et culturelle. À travers ses cours dans les universités de Paris VII et de Princeton, ses interventions à des colloques, ses articles et ses livres, il s’emploie à révéler l’identité plurielle et la richesse culturelle de la Palestine. Connu pour son rôle politique et diplomatique, il a participé aux négociations bilatérales à Washington et a dirigé la délégation palestinienne aux négociations sur les réfugiés. Il est membre du Conseil national palestinien depuis 1988 et ambassadeur de l’État de Palestine auprès de l’Unesco depuis 2012.


Informations complémentaires

Dimensions 24 × 22 cm
Isbn

978-2-36744-101-6

Nombre de pages

120

Langue(s)

français / anglais

Couverture

cartonnée

Photographies

50 photographies en couleurs

Parution

2016

Revue de presse

Consulter la revue de presse de ce livre.