Né au Maroc, en 1956, Joseph Marando vit en haute Provence depuis l’âge de six ans. Photographe, il privilégie une approche sociale et documentaire des questions identitaires [immigration, jeunesse en difficulté, monde du travail…].
Aux éditions Le Bec en l’air, Joseph Marando a publié le Blues du contrôleur(2002). Il a par ailleurs participé à plusieurs œuvres collectives : Casablanca, fragments d’imaginaire, éditions Le Fennec, Institut français de Casablanca, 1997 ; l’Olivier, le don de la Méditerranée, les éditions du Bottin gourmand, Oliviers and Co, 1999 ; Maroc, médina, médinas, éditions Métamorphoses, 1999.

Voici le seul résultat